Des exilés se sont fait gazer dans le parc !

A la soupe populaire de l’Armée du Salut hier soir, je pensais voir Mohamed, sans succès… Au bout d’une demi-heure à regarder le ballet des « errants » à la recherche de leur pitance quotidienne, un groupe de 5 jeunes afghans se rapproche de moi. L’un d’entre eux parle un peu l’anglais, il est en colère. Cela fait 10 jours qu’il est à Paris, à la rue et il semble excédé. What Happen ?  » Depuis quelques jours les flics passent à 2/3h du matin au parc, où je dors avec une vingtaine d’exilés. Ils viennent et nous réveillent avec des gaz lacrymogènes et nous obligent à sortir du jardin. Mais pour aller où ! Nous  n’avons nulle part où aller. Il n’y a pas de place dans les bus le soir à Colonel Fabien pour dormir au camp… » Un jeune d’une vingtaine d’années derrière lui, hoche de la tête. Il a les yeux rouges et les paupières gonflées.

Un peu plus tard, à la réunion du collectif de soutien aux exilés, Jean-Michel Centres confirme :  plusieurs jeunes  lui ont parlé de ces gazages nocturnes dans le jardin et dans les recoins des immeubles le long du Canal, où certains d’entre-eux dorment la nuit. Le collectif a même interpellé la Mairie. Celle-ci dit ne pas être au courant et affirme que « les flics » n’ont pas agit sous les ordres du commissariat du 10e ! Il se passe des choses bizarres ces derniers temps dans le quartier Villemin…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans au jour le jour, Maraudes

2 réponses à “Des exilés se sont fait gazer dans le parc !

  1. jmc

    Suite de ces interventions nocturnes.
    La direction de la Prévention et de la Protection de la mairie de Paris a fini par reconnaître (après plusieurs jours) que c’était bien ses agents (incontrôlés ??) qui étaient intervenus chaque soir pour déloger les exilés du jardin Villemin. Ces pratiques devraient maintenant s’arrêter… à voir… De fait jeudi soir les exilés ont pu dormir tranquilles
    Par contre pour ce qui est de l’utilisation de gaz lacrymogènes par la police pour déloger les exilés de la place Follereau et des terrasses de l’immeuble au bord du canal, rien ne semble devoir changer.

  2. Pingback: À Paris, on gaze gratis dans les parcs « Le Sarkopithèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s