Besson dit « bienvenue » au boxeur Afghan

Alors que la polémique enfle autour de Philippe Lioret, le réalisateur de « Welcome » – Eric Besson veut maintenant que le cinéaste s’excuse pour avoir fait le parallèle entre les juifs en 1943 et les exilés Afghans en France – le ministre a organisé une petite contre-attaque médiatique. Son objectif : montrer à tout le monde que la France est toujours un grand pays d’accueil et d’immigration dont il faut être fier et que seuls les passeurs sont traqués. Et pour prouver sa bonne foi, le jour même de la sortie de « Welcome », il a invité la presse à assister, muette, à la remise d’un titre de séjour à Sharif Hassanzadeh, un Afghan de 17 ans, en France depuis 2006, tout récent champion de boxe française, jusque là en situation irrégulière.

« Par pudeur pour ce jeune, vous comprenez bien, il n’y aura pas de questions à l’issue de cette cérémonie… L’esquive fait partie du charme de ce sport, n’est-ce pas ? », s’est amusé Besson devant des photographes et des caméras venus immortaliser ce grand moment de fraternité républicaine. L’esquive donc, un sport que le ministre pratique avec dextérité. Les journalistes venus là étaient clairement invités « à bien se tenir », insiste le ministre debout devant une rangée de boxeurs à l’air mi-patibulaire mi-ravi de la crèche, voire un peu inquiet. Comme Mayar Monshipour (ancien champion du monde de boxe anglaise) qui sans ciller a lu un discours pour le dernier faire-valoir de la République, intitulé : « Bienvenue Sharif ». Ce qui en anglais fait « Welcome Sharif ». Oui, parce que les autres Afghans, ils peuvent aller se brosser. Sans aller dans les lointaines contrées calaisiennes, juste à Paris, tous les soirs des jeunes Afghans de 12, 15, 16 ans, parfois plus jeunes encore, dorment dans la rue, ou dans les parcs. Les plus chanceux obtiennent des associations des réponses d’urgence, ou se font bringuebaler d’une structure à une autre jusqu’à ce que, de guerre lasse, ils repartent sur les routes à la recherche de contrées où ils seront réellement… bienvenus !

Article publié dans Bakchich.info :

http://www.bakchich.info/Besson-dit-bienvenue-au-boxeur.html

Publicités

3 Commentaires

Classé dans au jour le jour

3 réponses à “Besson dit « bienvenue » au boxeur Afghan

  1. jmc

    Il faut souligner que ce jeune, mineurs isolé arrivé en France et pris en charge avant 15 ans avait le droit de toutes façons d’être régularisé (CESADA article L313 11 2 bis) et de demander la nationalité française par simple déclaration (code civil article 21 12).
    Cette régularisation n’est donc qu’un coup médiatique de Besson

  2. Claude

    Il reste que ce jeune n’a, si l’on s’en tient à ce fameux article L313 11 2 bis, reçu qu’un titre de séjour temporaire « vie privé et familiale », d’une validité d’un an.
    Pas plus, pour le moment.
    Sous réserve d’une nouvelle communication du ministre qui infirmerait cela.
    Un an, seulement. Si c’est le cas et que ce jeune ne reste pas à ce niveau de la compétition d’ici un an, à l’échéance, que ce passera-t-il pour lui.
    Pour peu qu’en plus le ministre est changé d’ici là!!!

  3. Pingback: Mais comment peut-on être «contre le sport»? « Aline Testuz blogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s