Les mots ne sont pas innocents

Réagissant à la mort du réfugié Afghan, Eric Besson, le ministre de l’immigration et de l’identité nationale, a demandé au Préfet de Paris de renforcer « la lutte contre les filières d’immigration clandestine qui transitent par Paris ».

Oubliant ainsi que primo, les Afghans et autres Irakiens ne sont pas des « migrants clandestins » mais très souvent des personnes venant de pays en guerre qui demandent l’asile au pays (au continent) des Droits de l’homme.

Secundo, que les filières prospèrent quand la répression s’accroît et que les frontières se referment.

Et que tertio, si les Afghans sont désormais si nombreux dans le 10e arrondissement de Paris, c’est qu’ils ne font peut-être pas que transiter !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s